La détermination de l'indice des prix à la consommation

 

Aujourd’hui la détermination de l’indice repose sur 8 500 relevés mensuels effectués auprès de 600 points de vente. A ces relevés s’ajoutent deux enquêtes spécifiques pour suivre deux grands postes de dépenses à forte pondération et / ou volatilité des prix. Ainsi, depuis 2005 l’ISPF suit l’évolution des loyers auprès d’un échantillon de 660 logements mis à la location. Parallèlement, les tarifs des transports aériens internationaux sont suivis par le biais d’une enquête spécifique où près de 1000 relevés sont effectués mensuellement.

 

Les points de ventes sont répartis en différentes catégories (marché, commerce de détail alimentaire, superette, hypermarché, stations-services, prestataires de services, etc.). L’indice des prix à la consommation repose sur le suivi d’ environ 800 variétés de produits et services différents dont les prix sont relevés mensuellement.

 

Les prix ainsi collectés permettent de mesurer des évolutions. Ensuite ces évolutions sont pondérées à la fois par la nature de la consommation et par le type de point de vente pour obtenir l’indice des prix à la consommation.

 

Les nouvelles pondérations et variétés ont été actualisées par l’exploitation de l’Enquête Budget des Familles (EBF) qui s’est déroulée en 2015. La précédente avait eu lieu sur la période 2001. Cette enquête permet de donner une vision précise de la consommation des ménages, à la fois en termes de produits achetés et de lieux d’achats fréquentés.

L’indice des prix à la consommation évolue

Au 1er janvier 2018, l’indice des prix à la consommation est calculé avec une nouvelle base 100 en décembre 2017. Cette nouvelle base fait suite à la réalisation de l’Enquête Budget des Familles 2015, qui permet d’actualiser la structure de consommation des ménages. L’évolution des comportements de consommation des ménages se traduit par l’introduction de produits et la disparition de certains. De plus, les poids associés aux produits consommés peuvent également avoir sensiblement évolué. L’ensemble de ces changements justifient l’introduction d’une nouvelle base 100.

 

Quelques questions

Nous disposons actuellement des bases 2003, 1988 et 1980, ce sera toujours vrai après le changement de base ?

NON Seule la base 100 décembre 2007 restera

 

 

La nomenclature IPC est elle conservée ou seulement la COICOP ?

OUI, c’est elle qui permet le raccord avec des séries plus lointaines

 

 

S’il n’y a plus que la COICOP, on ne pourra pas remonter plus loin que 2007 ?

OUI, c’est la raison pour laquelle nous conservons l’IPC

shimming pull xxx shruti hassan sex video hd lesbiche che si baciano novinha pelada no mato
casino siteleri